Comment maîtriser ses flux de trésorerie avec un suivi du poste clients et du processus de recouvrement ?

Comment maîtriser ses flux de trésorerie avec un suivi du poste clients et du processus de recouvrement ?

En période de prospérité, lorsque les taux d’intérêt sont faibles et que le flux de trésorerie suscite peu de préoccupations, grand nombre d’entreprises accordent peu d’importance au suivi des clients débiteurs. Néanmoins, en période de crise, il devient crucial de surveiller les écarts d’entrées et de sorties de trésorerie afin de se donner les moyens de réagir en cas de difficultés et limiter les risques potentiels. Dans cet article nous vous proposons d’analyser deux moyens précis pour améliorer l’état de votre trésorerie et piloter votre entreprise en toute sérénité : suivre son poste clients et maîtriser son processus de recouvrement.

1. Suivre son poste clients 

1.1. Analyser le comportement de chaque client 

Certains clients décident de prolonger leur délai de paiement fournisseur pour préserver leur BFR  et la santé économique de leur établissement. Cependant, une telle décision peut mettre en péril votre trésorerie disponible qui sert à couvrir vos charges courantes. 

Afin d’éviter ce type de situations, il est fortement conseillé d’élaborer un suivi du poste clients. Pour ce faire, il s’agit tout d’abord d’examiner les pratiques de paiement de vos clients et identifier les changements de celles-ci. Avoir un tel suivi vous permettra de mieux anticiper les délais futurs et donc de mieux maîtriser vos écarts de flux de trésorerie. Cette démarche peut notamment être réalisée en entrant vos données dans un tableau, souvent nommé plan de trésorerie, ce qui vous permettra de mieux visualiser vos données.   

Nouveau call-to-action

1.2. Analyser son processus de facturation 

Malheureusement, suivre les comportements de vos clients ne s’avère pas toujours suffisant. Cette étape doit parfois être accompagnée de l’identification des erreurs éventuelles de facturation pouvant entraîner une augmentation des litiges des retards de paiement coûteux. Il est donc important de suivre de près le processus de facturation mis en place et de l’adapter en fonction de vos besoins et des décisions de vos clients que vous aurez identifiées. 

2. Gérer son recouvrement

2.1. Pourquoi gérer son recouvrement ? 

Certaines entreprises restent relativement indulgentes vis-à-vis de leurs clients qui peuvent alors en tirer profit et prolonger leurs retards de paiement. Cependant, la maîtrise du recouvrement est indispensable pour assurer la bonne santé de votre entreprise et la piloter en toute sérénité. Voici trois principales raisons pour lesquelles la gestion du recouvrement ne devrait pas être négligée: 

2.1.1. Visualiser votre trésorerie disponible en temps réel 

Maîtriser son recouvrement permet d’identifier les créances clients qui vous sont dues, mais que vous n’avez pas encore encaissées. Ce paramètre est notamment indispensable à prendre en compte lorsque vous élaborez votre tableau de flux de trésorerie. En effet, ce dernier vous offre une idée claire de l’état actuel de vos ressources disponibles et constitue donc un outil clé dans la gestion de votre activité. 

2.1.2. Avoir de la visibilité sur votre marge de manoeuvre 

Une mauvaise gestion de vos procédures de recouvrement pourrait entraîner des retards de paiement à rallonge, ce qui est néfaste pour vos liquidités disponibles anticipées pour les jours à venir. Inversement, une gestion précise de vos procédures de recouvrement permettra d’avoir de la visibilité sur un futur proche pour estimer votre marge de manoeuvre, surtout en ce qui concerne vos décaissements prévus prochainement (remboursement de vos fournisseurs, paiement des salaires...). 

2.1.3. Piloter votre entreprise en toute sérénité 

Enfin, un suivi précis et rigoureux de vos procédures de recouvrement vous ouvre la possibilité d’anticiper vos projets futurs et leurs répercussions sur la rentabilité de votre activité. Vous assurer de maintenir votre entreprise en bonne santé financière est effectivement indispensable pour éviter les mauvaises surprises suite à vos décisions.  

Plus concrètement, pour maîtriser votre recouvrement deux options de gestion s’offrent à vous : le faire en interne ou bien externaliser cette tâche. Regardons plus en détail de quoi il s’agit. 

2.2. Gérer son recouvrement en interne