Comment Améliorer La Trésorerie De Votre Entreprise.

Comment améliorer la trésorerie de votre entreprise : 8 conseils d’expert

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à améliorer la trésorerie de votre entreprise. Peut-être souhaitez-vous gonfler un peu votre trésorerie avant d’entamer des investissements ? Ou bien souhaitez-vous établir un « matelas » financier pour vous prémunir d’une défaillance éventuelle ? Quelle que soit la raison, pas d’inquiétude, nous sommes là pour vous conseiller. Clément Mauguet, fondateur d’Agicap vous explique comment améliorer la trésorerie de votre entreprise.

1. Comment améliorer la trésorerie : augmentez vos encaissements.

En premier lieu, vous pouvez commencer par améliorer la trésorerie de votre entreprise en vous focalisant sur vos entrées d’argent : peut-être ne vendez-vous pas assez, ou que vous n’avez pas assez de marge sur vos produits ? Votre base de clients est importante et pourtant les encaissements des factures tardent à vous parvenir ? Alors c’est peut-être que vous souffrez de délais de paiement trop longs et/ou trop nombreux. Et c’est sans compter sur votre stock sur lequel vous pouvez jouer afin d’augmenter la fréquence de vos encaissements.

 1.1 Boostez vos ventes

Commencez par revoir votre stratégie marketing pour atteindre le plus de clients potentiels. Prenez votre site internet par exemple. Génère-t-il suffisamment de trafic ? Le site est-il bien référencé ? Les mots clés utilisés sont-ils pertinents ?

« Mais je n’ai pas de site internet ». Pas de panique, regardez la page Facebook de votre enseigne et faites une analyse analogue. Avez-vous des personnes qui ont « liké » votre page ? Faites-vous des posts régulièrement pour inciter vos proches à les partager ? Plus vous animerez votre page plus vous susciterez d’intérêt, c’est aussi simple que cela.

Ensuite, jetez un œil à vos méthodes de vente. Parvenez-vous à convertir vos prospects ? Ou échouez-vous quelque fois aux portes de la signature du contrat ? Dans cette vidéo, vous découvrirez les basiques à connaître et les bonnes techniques de vente à mettre en place.

Enfin, veillez à fixer le bon prix. Pourriez-vous augmenter légèrement le prix de ce produit ou service qui marche bien ? Même une très faible augmentation peut avoir un fort impact sur votre chiffre d’affaires et donc sur votre trésorerie à la fin du mois. Pensez-y.

 1.2 Augmentez vos autres sources d’encaissements

Obtention d’un prêt. Explorez toutes les possibilités, pas seulement celles proposées par votre banque. Pour cela, il faudra présenter votre activité comme étant en bonne santé ou a minima en cours de rétablissement solide. Bref, votre société doit paraître aussi attractive que possible. Cela implique de présenter des informations financières sur votre activité aussi exactes et à jour que possible. Pour cela, rien de plus simple ! Munissez-vous des derniers documents fournis par votre Expert-Comptable (ou de vos derniers relevés de compte bancaire) et construisez une prévision de trésorerie en deux clics sur l’application de trésorerie Agicap.  Une équipe d’experts est à votre disposition pour vous aider 😉

 

 

AGICAP_Logo_Couleur - centreVente d’actifs. Faites la liste de vos ressources et essayez de vendre celles que vous jugerez obsolètes. Evaluez pour cela le coût et le gain de la vente et ré-allouez les bénéfices de celle-ci à d’autres projets plus rémunérateurs.

1.3 Faites-vous payer plus rapidement

 Faites un point sur la manière que vous avez de vous faire payer. A commencer par votre facturation, vos modalités de paiement (acompte, etc.), votre mode de paiement (cb, chèque, comptant), vos actions de relances client, votre stratégie de remise client, et enfin vos procédures de recouvrement de créances. En prenant chacun de ces éléments, vous voyez là vous êtes bons et là où vous pouvez vous améliorer. Pour les retards de paiement, vous pouvez utiliser les services de BadPayeur pour vous assurer de vous faire payer en temps et en heure !

logo BADPayeur.com ®

logo BADPayeur.com ®

 

Apposez le logo BADPayeur.com ® sur vos factures, pour inciter vos clients à payer vos factures. Outil gratuit de prévention des impayés en quelques clics.

 

 

 

1.4 Vendez vos stocks obsolètes ou à rotation lente

Faites régulièrement un inventaire de votre stock pour connaître les produits qui se vendent mal ou ceux à rotation lente. Même si vendre un stock obsolète à prix cassé peut paraître difficile, les fonds récoltés peuvent vous dégager un revenu utile au rachat de stock à fort potentiel de vente. Mieux vaut cela que laisser ses produits prendre la poussière en réserve, non ? Vendre du stock peut donc améliorer la trésorerie de votre entreprise.

2. Comment améliorer la trésorerie : diminuez vos sorties d’argent

Il est également possible d’influer sur vos décaissements pou optimiser la trésorerie de votre entreprise.
Avant toute chose, mettre à plat vos dépenses pour identifier les éventuels incohérences peut vous permettre d’assainir votre trésorerie. Puis, penchez vous sur les relations que vous entretenez avec vos fournisseurs et tentez de négocier des délais de paiements plus intéressants si possible.

2.1 Réduisez vos dépenses

 Pour être vraiment efficace, faites la liste de vos dépenses et passez chacune d’entre elle au crible de ces quatre questions :

– A quoi me sert cette dépense ?

– Puis-je obtenir les bénéfices de cette dépense à moindre coût ?

– Dois-je stopper cette dépense ?

– Puis-je négocier un meilleur prix pour cette dépense ?

>> Comment réduire les dépenses : En savoir plus

2.2 Ne payez pas vos fournisseurs trop tôt

Ne pensez pas qu’il faille considérer vos fournisseurs comme une banque (auprès de laquelle vous pouvez vous endetter) mais plutôt qu’il faut utiliser la totalité de la période qui vous est accordé pour payer vos dettes. Sinon, cela peut représenter une perte non négligeable de trésorerie disponible pour votre entreprise.

De plus, si vous travaillez avec le même fournisseur depuis longtemps ça peut être l’occasion de revoir les termes de votre arrangement et négocier de meilleures conditions de paiement (durée, fréquence, mode, etc.). Montrez-leur des chiffres afin de valoriser votre fidélité et appuyez votre demande.

Enfin, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Cela peut paraître cruel vis-à-vis de vos fournisseurs historiques mais toute économie est bonne à faire, surtout dans des temps difficiles ou votre trésorerie est tendue.

2.3 Échelonnez ou retardez le paiement de vos créanciers

Quand tous les signaux sont au vert, il est tentant de vouloir rembourser des crédits en anticipation ou de verser des dividendes si vous avez des actionnaires. Attention cependant à ne pas surestimer vos résultats car trop de décaissements d’un coup peut tendre votre trésorerie. Freinez votre enthousiasme et mesurez bien les impacts de ces actions sur votre trésorerie.

C’est là que nous intervenons. Agicap vous aide à comprendre les impacts en trésorerie de vos décisions et vous assure ainsi de toujours rester dans le vert. Nous vous aidons à gagner du temps et à rester serein sur la gestion de votre entreprise.

En conclusion, si vous cherchez comment améliorer la trésorerie de votre entreprise, vous pouvez agir soit sur vos encaissements, soit sur vos décaissements. Nous vous recommandons bien sûr d’agir à la fois sur vos entrées et sorties d’argent afin de libérer le plus de trésorerie possible.

Comment améliorer la trésorerie :  recourir à des financements

Si les actions menées sur vos entrées et sorties d’argent ne suffisent pas, vous pouvez vous tourner vers les différentes solutions de financements existantes afin d’améliorer votre trésorerie.

Crédit de trésorerie

Le crédit de trésorerie est un des financements de trésorerie les plus courants : il s’agit en effet ni plus ni moins d’un prêt bancaire qui permet à l’entreprise de bénéficier de liquidités supplémentaires pendant une période donnée. Cet argent étant prêté par la banque, l’entreprise en ayant bénéficié va devoir en rembourser le montant à terme, le tout étant majoré d’agios (intérêts) variables destinés à rémunérer la banque pour les services rendus.

Découvert autorisé / facilité de caisse

Dans certains cas, recourir à un découvert autorisé ou à une facilité de caisse peut être plus intéressant qu’utiliser un crédit de trésorerie.
Après négociation avec la banque, l’entreprise peut être autorisée à fonctionner avec un solde de trésorerie négatif, sans être inquiétée. Attention, c’est une solution qui ne fonctionne pas éternellement, la banque décidant de la durée et du montant maximal du découvert. Heureusement la procédure pour obtenir un découvert n’est pas très compliquée, le plus gros défi étant de parvenir à négocier des termes suffisamment avantageux avec la banque.
Concernant la différence majeure entre les deux possibilités, voici ce que vous devez savoir :

La facilité de caisse est plus adaptée pour des durées relativement courtes : en effet elle ne permet au compte de l’entrepris d’être débiteur que 15 jours par mois. Le reste du temps, l’entreprise devra se débrouiller pour retrouver un solde de trésorerie positif.
A l’inverse, le découvert autorisé permet au compte de rester en négatif sur toute la durée du contrat signé avec la banque. Par ailleurs, l’autorisation de découvert peut-être accordée en période “calme”. Si les difficultés se présentent par la suite, le dirigeant pourra automatiquement bénéficier de l’autorisation, sans avoir à patienter.

Les deux options restent intéressantes pour améliorer la trésorerie d’une entreprise, particulièrement en ce qui concerne les décalages entre les encaissements et les décaissements, qui peuvent parfois être problématiques.

Location longue durée / Crédit-bail

Parfois, la réserve de trésorerie d’une entreprise ne lui permet pas d’acheter tout ce dont elle a besoin.
La location longue durée peut alors devenir une possibilité très intéressante afin d’améliorer la trésorerie d’une entreprise : elle loue le bien mobilier ou immobilier qui l’intéresse à une autre société spécialisée, sur une durée plutôt longue (12 mois au minimum), en échange du paiement d’une redevance mensuelle.
Une fois que le contrat arrive à son terme, la société peut soit restituer le bien, soit demander à renouveler le contrat (généralement avec des termes plus avantageux. En revanche, la LDD ne permet pas de faire l’acquisition du produit. Pour cela, il faut en effet recourir au crédit-bail, qui est une variante de la location avec option d’achat (LOA).
A savoir que la LOA est réservée aux particuliers, tandis que le crédit-bail est pour sa part exclusif aux professionnels.
Le principe de fonctionnement est le même qu’avec la LDD, à la différence qu’une fois le contrat arrivé à son terme, l’entreprise peut choisir de l’acheter.

Affacturage

Certaines entreprises peuvent être confrontées à des difficultés de trésorerie, alors même que leur carnet de commandes est plein. Régulièrement, la cause en étant à l’origine est un trop grand nombre de délais / retards de paiements. Pour remédier à cela, il existe heureusement une solution : l’affacturage. C’est une technique de financement de trésorerie qui consiste pour une entreprise de faire financer ses factures par un organisme spécialisé appelé “factor”.

Après avoir choisi quelles factures il désire céder, le dirigeant négocie avec le factor. Ce dernier va en effet mettre en place un fonds de garantie d’un certain montant, en fonction du risque d’impayé des créances. Afin d’alimenter de fonds, il va donc prélever, sur chaque facture cédée, un pourcentage variable (lui aussi déterminé lors des négociations). L’entreprise ne percevra donc pas 100 % du montant de ses factures cédées tant que le plafond du fonds de garantie n’aura pas été atteint.
Même si c’est une option relativement onéreuse, l’affacturage reste une manière efficace de financer des créances client rapidement puisqu’il ne suffit en général que 24 /48h pour obtenir l’argent des créances une fois ces dernières remises au factor.

 

Financements de trésorerie alternatifs

Crowdfunding

Anglicisme pouvant être traduit par “Financement participatif”,, le crowdfunding est une technique de financement de trésorerie relativement récente.
Fonctionnant presque exclusivement sur Internet grâce à des plateformes dédiées (KickStarter étant la plus connue), le crowdfunding fonctionne sur le principe suivant : l’entreprise s’inscrit sur la plateforme de son choix, puis détaille son projet autant que possible, ainsi que ses objectifs. Ensuite, elle doit communiquer et donner suffisamment envie aux personnes consultant d’aller la financer. C’est une manière de procéder qui peut être très efficace puisque dans certains cas, les financements battent des records en dépassant allègrement des paliers fixés.
Mais attention, ce n’est pas une solution miracle : il faut parvenir à convaincre et à persuader les internautes que l’argent qu’ils vont vous céder sra utilisé à bon escient. De plus, le crowdfuding demande d’être souvent disponible pour réponse aux questions posées, ce qui peut vite devenir chronophage si la société n’est pas préparée..

Lovemoney

Si ce mode de financement  n’est pas forcément très connu, c’est surtout car il est très atypique. Concrètement, le principe de la lovemoney est de demander à sa famille et à ses amis une contribution financière : si vous avez par exemple besoin de 20 000€ pour encaisser un investissement mais que la banque ne vous a rien accordé, vous pouvez vous tourner vers vos proches afin de les solliciter.
Si c’est une méthode qui peut s’avérer efficace, la prudence reste de mise et il faut être prêt à devoir faire face à des discussions “animées dans l’éventualité où, malgré l’aide financière consentie l’entourage, l’entreprise ne parvient pas à survivre.
A considérer, mais avec précaution !

Financements publics

Il existe une multitude de financements publics destinés à améliorer la trésorerie, parfois à l’échelle régionale. Nous allons par conséquent vous présenter deux types de financements de trésorerie parmi les plus connus.
Nous retrouvons en premier le dispositif NACRE, qui se présente sous la forme d’une aide à la création ou à la reprise d’entreprise. Bien que ce programme comporte de multiples volets l’un d’entre eux est un prêt à taux zéro d’un montant situé entre 1000 et 8000€.
Remarque : le dispositif nacre ne s’obtient pas auprès de Pôle Emploi comme il est possible de le croire. Pour en bénéficier, il faut s’orienter vers des organismes spécialisés tels que la CCI.

Vient ensuite le prêt d’honneur. Exclusivement accordé par des réseaux spécialisés, le prêt d’honneur est un prêt à taux zéro d’un montant extrêmement variable qui permet aux créateurs ou repreneurs d’entreprises d’accroître leur solde de trésorerie afin d’être plus crédible aux yeux de partenaires potentiels ou de négocier un autre financement plus facilement. S’il n’engendre pas de frais supplémentaires pour le dirigeant, le prêt d’honneur comporte tout de même un inconvénient : il doit être rapidement remboursé (entre 2 et 5 ans) par le dirigeant, ce qui dans certains cas, peut être compliqué.

 

<< Aidez moi à améliorer la trésorerie de mon entreprise >>

 

Sources :                         

Technique de vente [Vidéo] : https://www.youtube.com/watch?v=zP63gwGERxw

Prévision de trésorerie : https://agicap.fr/prevision-de-tresorerie-4-conseils-a-retenir-absolument/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *